Nouveautés

Sommets de l’OTAN

Les réunions au sommet de l’OTAN sont des réunions du Conseil de l’Atlantique Nord au plus haut niveau – celui des Chefs d’État et de Gouvernement. Ces réunions sont dédiés, par exemple, pour introduire une nouvelle politique, inviter de nouveaux membres dans l’Alliance, lancer des initiatives majeures, renforcer des partenariats et évaluer et fournir une orientation stratégique pour les activités de l’Alliance.

 

Depuis 1949, il y a eu 28 sommets de l’OTAN. Le dernier a eu lieu à Bruxelles, en Belgique, les 11 et 12 juillet 2018.

 

Trois enjeux principaux : renforcer la dissuasion et la défense de l’Alliance, intensifier la lutte contre le terrorisme et répartir plus équitablement les charges entre les membres de l’OTAN.

Des décisions ont été prises concernant l’augmentation de la préparation des forces de l’OTAN, la modernisation de la structure de commandement militaire et la mise en place d’un centre d’opérations dans le cyberespace et d’équipes de soutien anti-hybrides. Les dirigeants sont restés attachés à une approche à deux volets concernant la Russie – défense et dialogue – et ont relevé les défis du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. L’OTAN a lancé une nouvelle mission de formation en Irak et a offert davantage de soutien à la Jordanie et à la Tunisie. Le financement des forces de sécurité afghanes a également été prolongé jusqu’en 2024.  Le gouvernement de Skopje a été invité à des pourparlers d’adhésion pour devenir le 30e membre de l’OTAN.

 

 

Sommet de l’OTAN, 14 juin 2021
Bruxelles

Le Sommet de 2021 est annoncé comme une occasion unique de renforcer l’OTAN en tant qu’incarnation durable du lien entre l’Europe et l’Amérique du Nord. Le Sommet abordera les décisions relatives au programme de fond et prospectif de l’OTAN à l’horizon 2030 pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain : les actions agressives de la Russie, la menace du terrorisme, les cyberattaques, les technologies émergentes et perturbatrices, l’impact du changement climatique sur la sécurité, et la montée de la Chine.

 

Le Sommet de l’OTAN aura lieu alors que les troupes de l’OTAN et des États-Unis se retirent d’Afghanistan, l’opération la plus importante et la plus difficile jamais menée par l’Alliance.

14 juin 2021

11 juin 2021

7 juin 2021

4 juin 2021

1 juin 2021

Programme du Sommet de l’OTAN :

 

9h15 – Point de presse informel du Secrétaire Général de l’OTAN

Clickez ici  pour télécharger le point de presse du SG OTAN

10h00 – Symposium “OTAN 2030” – Allocution d’ouverture du SG OTAN

Clickez ici pour télécharger l’accocution d’ouverture du SG OTAN

10h30 – 12h45 – Arrivée des convois officiels et points de presse informels nationaux

Clickez ici pour télécharger les points de presse nationaux

Clickez ici pour télécharger les réunions bilatérales avec le SG OTAN

13h25 – Photo officielle des chefs d’Etat et de gouvernement avec le SG OTAN

Clickez ici pour télécharger la photo officielle et l’expérience digitale

13h30 – Réunion du Conseil de l’Atlantique Nord – Observations liminaires du SG OTAN et du premier ministre belge

16h15 – Conférence de presse du SG OTAN

Clickez ici pour télécharger la conférence de presse du SG OTAN

Clickez ici pour la séance des Q&R

Le Secrétaire Général de l’OTAN a présenté en avant-première le Sommet de l’OTAN du 14 juin lors d’une conférence de presse le 11 juin 2021, qualifiant le rassemblement de 30 dirigeants mondiaux de « moment crucial pour notre Alliance et pour notre sécurité collective ».

Clickez ici pour télécharger la conférenc de presse.

Le Secrétaire Général de l’OTAN a rencontré le Président américain Joe Biden à la Maison Blanche à Washington D.C. le 7 juin 2021 pour discuter des préparatifs du prochain Sommet de l’OTAN le 14 juin.

Le Secrétaire Général a remercié le Président Biden pour son leadership et le « puissant engagement » des États-Unis envers l’OTAN, affirmant qu’il se félicitait du « message fort du Président de l’importance des alliances ». M. Stoltenberg a déclaré qu’ils étaient d’accord sur l’importance de renforcer l’OTAN dans un monde plus compétitif et que les décisions ambitieuses à prendre dans le cadre de l’initiative OTAN 2030 prépareront l’Alliance pour l’avenir.

Clickez ici pour télécharger la déclaration du Secrétaire Général à la suite de sa rencontre avec le président américain.

Le Secrétaire Général de l’OTAN a prononcé un discours liminaire en avant-première du sommet de l’OTAN.

Clickez ici pour téléchargez le discours.

Les Ministres des Affaires étrangères de l’OTAN se sont réunis le 1er juin 2021 afin de préparer le Sommet de l’OTAN du 14 juin. Les ministres ont abordé un éventail de questions, notamment l’Afghanistan, la Biélorussie, la Russie et la Chine ; et dans l’ensemble, la nécessité pour l’OTAN de s’adapter à une nouvelle ère de concurrence mondiale croissante. Après la réunion, le Secrétaire Général de l’OTAN a tenu une conférence de presse.

Cliquez ici pour télécharger les remarques d’ouverture.

18 mai 2021

 

Réunion du Comité militaire de l’OTAN en session des Chefs de la Défense

Le Secrétaire Général a déclaré le mardi 18 mai 2021 aux Chefs de la Défense alliés que le sommet de l’OTAN en juin “sera une occasion unique de pérenniser notre Alliance, de revigorer le lien transatlantique et de démontrer notre engagement en faveur de la solidarité transatlantique. M. Stoltenberg a présenté les huit propositions fondamentales qui devraient constituer le cœur de l’ordre du jour du Sommet. Ces propositions, en cours de négociation au Conseil de l’Atlantique Nord, visent à renforcer l’unité entre l’Europe et l’Amérique du Nord, à élargir l’approche de l’OTAN en matière de sécurité et à sauvegarder l’ordre international fondé sur des règles. Il s’agit de consultations politiques plus étroites, d’un engagement renouvelé en faveur de la défense collective et de mesures concrètes pour intensifier les travaux sur la résilience, le changement climatique et les nouvelles technologies, de même que de se coordonner mieux avec les démocraties du monde entier.

Concernant l’Afghanistan, M. Stoltenberg a reconnu que le retrait des forces internationales du pays comporte un risque, mais que l’alternative aurait été un engagement militaire à durée indéterminée. Il s’est félicité du fait que les Alliés étudient désormais la manière dont ils peuvent continuer à soutenir les forces afghanes, notamment par le financement et la formation.

Les Chefs de la Défense se sont concentrés sur la modernisation de l’Alliance, la planification militaire, les opérations de l’OTAN ainsi que les relations avec l’Ukraine et la Géorgie.

Sommets de l’UE

Sommet UE – Etats-Unis, 15 juin 2021
Bruxelles
Principaux points de l’ordre du jour

 

Le 15 juin 2021, l’UE et les États-Unis tiendront un sommet à Bruxelles. L’UE sera représentée par le président du Conseil européen, Charles Michel, et la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Les États-Unis seront représentés par le Président Joe Biden.Les dirigeants devraient aborder un large éventail de questions d’intérêt commun, notamment la pandémie COVID-19, le climat, le commerce et les investissements, les technologies, les affaires étrangères et les valeurs communes. À la fin du sommet, il est prévu que les dirigeants adoptent une déclaration conjointe.

 

Contexte

 

Le 10 mai, le Conseil des affaires étrangères a débattu des priorités de la coopération avec l’administration américaine et a procédé à un échange de vues avec John Kerry, l’envoyé spécial du président des États-Unis pour le climat.

 

Le 25 mars 2021, le président américain Joe Biden s’est joint aux dirigeants de l’UE lors d’une vidéoconférence des membres du Conseil européen.

 

Le 22 février, le Conseil des affaires étrangères a procédé, par vidéoconférence, à un échange de vues avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken consacré à l’ordre du jour concret de la coopération entre l’UE et les États-Unis concernant les grands enjeux mondiaux et les principales questions en matière de politique étrangère et de sécurité.

 

Les 10 et 11 décembre 2020, le Conseil européen a tenu un débat sur les relations entre l’UE et les États-Unis. Dans leurs conclusions, les dirigeants ont souligné l’importance que revêt un partenariat transatlantique stratégique solide, fondé sur des intérêts communs et des valeurs partagées.

Coopération de l’UE en matière de défense – Coopération Structurée Permanente (CSP)

 

Introduite par le Traité de Lisbonne sur l’Union européenne (articles 42, 6, 46 et protocole 10), la CSP est un cadre et un processus visant à approfondir la coopération en matière de défense entre les États membres de l’UE qui en sont capables et désireux de le faire. 25 États membres de l’UE ont rejoint la CSP et ont souscrit à des engagements plus contraignants pour investir, planifier, développer et exploiter en commun des capacités de défense dans le cadre de l’Union.

 

 

L’objectif est de parvenir conjointement à un éventail complet et cohérent de capacités de défense à la disposition des États membres pour des missions et opérations nationales et multinationales (UE, OTAN, ONU, … ). Cette coopération renforcera la capacité de l’UE en tant qu’acteur de la sécurité internationale, contribuera à la protection des citoyens de l’UE et maximisera l’efficacité des dépenses de défense.

 

La principale différence entre la CSP et les autres formes de coopération est la nature juridiquement contraignante des engagements pris par les 25 États membres qui participent à la CSP.

La liste des engagements communs et plus contraignants pris par chacun participant à la CSP contient 20 engagements individuels, répartis dans cinq domaines clés définis par l’article 2 du Protocole n°10 sur la CSP annexé au Traité de Lisbonne.

 

Projets CSP

 

Une première liste de 17 projets à développer dans le cadre de la CSP a été adoptée par le Conseil le 6 mars 2018. Un deuxième lot de 17 projets a été adopté par le Conseil le 19 novembre 2018 et enfin, un troisième lot de 13 projets supplémentaires a été adopté par le Conseil le 12 novembre 2019. Un projet CSP du premier lot a été officiellement clôturé par les membres de ce projet.

 

Chacun des projets est mené par divers groupes d’États membres participant à la CSP, membres du projet, et est coordonné par un ou plusieurs États membres, coordinateurs de projet.

Les membres du projet peuvent convenir entre eux d’autoriser d’autres États membres à adhérer en tant que membre du projet ou à devenir observateur du projet.

 

Vous trouverez ci-après un aperçu des 46 projets en cours d’élaboration dans le contexte de la CSP et couvrant des domaines tels que la formation, les moyens terrestres, maritimes, aériens, cyber et conjoint.

 

Liste des projets CSP